Maison - Info

 
Retour à la page d’accueil Entreprises & Solutions Besoin d'aide? Demande d’informations

Hall 17 - Traitement problèmes d'humidité conseils et solutions
Humidité - Solution Causes et conseils traitements . Prix

Les différents problèmes d'humidité

 

 

 

 

 

L'humidité présente dans une habitation peut avoir différentes causes.:

  • l'humidité ascensionnelle générée par la remontée par capillarité de l'eau dans les murs,
  • l'humidité de condensation  provoquée par une ventilation insuffisante de la piéce
  • l'humidité par infiltration causée par un manque d'étancheité, du toit, des murs ou la rupture d'une conduite d'eau
  • l'humidité dans les murs extérieurs due à la porosité des matériaux

Quelque soit la forme d'humidité présente dans la maison, une intervention pour solutionner le problème très rapidement est indispensable, car les conséquences peuvent être néfastes, l'humidité provoquant le décollage des tapisseries murales, l'écaillement des peintures, la prolifération de moisissures et autres champignons comme la mérule qui ont des effets nocifs sur la santé de habitants.

Toutefois, pas d'affolement. Les solutions pour remédier à ces problèmes existent et nous les traiterons plus loin dans cet article.

 Quelles sont les principales causes de l'humidité dans la maison

Différentes conditions peuvent favoriser l’absorption de l’eau de pluie dans les murs et autres structures.  Cela provoque une humidité aiguë qui peut se localiser à n’importe quel point ou hauteur.  Si les travaux de réparations sont effectués rapidement, le phénomène reste momentané. 

Au delà des causes les plus fréquentes qui sont les remontées capillaires, les infiltrations d'eau et la condensation provoquée par l'activité humaine, la présence d'humidité dans les différentes structures de la maison peut être due à d'autres facteurs qui sont:

  • Les ponts thermiques
  • Le manque de ventilation
  • Les fissures dans les murs
  • Les fuites dans les canalisations
  • La pollution atmosphérique
  • Pentes trop faibles des circuits d'évacuation
  • Par éclaboussement
  • Par les gouttières inadéquates ou mal entretenues
  • L'action de l'eau sur les matériaux poreux
  • L'application de peintures inappropriées
  • Etanchéification défaillante de portes et fenêtres
  • Défaut d'étanchéité dans la toiture

Quelques conseils utiles

A chaque changement de saison, il est utile de vérifier que les châssis des portes et fenêtres, ainsi que tous les éléments qui les composent, ne soient pas dégradés.

  • Il ne doit pas y avoir de points d’interruption entre les connections et les fermetures parce que l’eau ou l’humidité pourraient s’y infiltrer facilement.
  • L’eau ne doit pas stagner sur l’appui de fenêtre.  Si c’est le cas, cela signifie que la pente n’est pas correcte.
  • La couche de vernis externe doit être intègre et parfaitement adhérente afin de ne pas laisser passer l’humidité.
  • Les charnières ne doivent pas présenter d’anomalies : Il est important qu’elles permettent une bonne ouverture ou fermeture.

Les ponts thermiques

Le pont thermique n'est rien de plus qu'une zone locale de l'enveloppe thermique, dans laquelle se produit une discontinuité telle que le flux de chaleur entre l'intérieur et l'extérieur est différent, presque toujours supérieur au reste des structures, provoquant par conséquent des points froids. Les causes peuvent être différentes, allant de discontinuités constructives, lors de l'utilisation de matériaux hétérogènes, à des discontinuités géométriques, toutes deux faciles à trouver sur les bords, entre mur et sol ou entre murs et châssis de fenêtres, mais pas seulement!

Souvent un pont thermique entre pilier et coin est évident, dans les poutres et beaucoup plus fréquemment à proximité des balcons, des fenêtres ou des appuis, un point sensible est qu'au fil des ans, cette anomalie peut affecter à la fois les performances et la durabilité des matériaux utilisés. Le principal problème qui en découle est bien sûr la perte de chaleur de l'intérieur de la maison vers l'extérieur, avec la formation conséquente de ponts thermiques, de moisissures et de condensation, l'humidité présente dans les pièces, rencontrant une surface avec une température plus basse, change d'état, c'est-à-dire qu'elle se transforme en eau, provoquant ainsi la condensation.

Le manque de ventilation

Une bonne ventilation des locaux est un élément important pour déterminer la qualité de l'air à l' intérieur de nos maisons. L' échange d'air est non seulement important pour la santé de ceux qui y vivent mais aussi pour le bon entretien des bâtiments eux-mêmes. En effet, la présence de personnes à l'intérieur d'une pièce et leurs activités, (cuisiner, sécher le linge, douches…) associée à une pollution intérieure , provoquent inévitablement une augmentation de la vapeur d'eau , avec des conséquences négatives sur la santé des personnes elles-mêmes et sur les murs de la pièce.

Dans tous ces cas, il est essentiel de prévoir une aération et une ventilation performante afin que l'échange d'air évite la formation de condensation et la formation conséquente de moisissures et d'odeurs.

Les fissures dans les murs

Les rafales de pluie inclinées soufflées par le vent durant les orages détrempent immédiatement les murs des maisons.  Si ces derniers sont fissurés, l’eau s’infiltre directement à l’intérieur, même s’il est difficile de mouiller toute l’épaisseur.

La quantité d’eau absorbée dépend du degré d’exposition et des matériaux utilisés pour la construction des murs de l’habitation.

Les fuites dans les calnalisations

Par le manque de manutention ou encore suite à un défaut de placement de la structure et des implants hydriques.  Délaissées, elles peuvent provoquer des infiltrations graves.

Les dégâts se vérifient souvent sur les terrasses ou les balcons mais aussi dans les tuyaux d’écoulement pour l’eau de pluie : lorsque ceux-ci sont cassés, mal raccordés entre eux ou encore lorsqu’ils sont obstrués avec, par exemple, du feuillage.

La pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique, surtout dans les grandes villes, provoque la détérioration des façades des édifices.  Les poussières chimiques et corrosives contenues dans l’atmosphère sont transportées par l’eau de pluie et sont déposées sur les murs.  Ceci provoque la réduction de la couche protectrice exposant ainsi la maçonnerie à de dangereuses infiltrations.

Pentes trop faibles des circuits d'évacuation 

Lors de gros orages, le volume de la pluie qui s’écoule dans les voies d’accès en pente vers le garage ou les caves, augmente de trois à huit fois ! Il est donc conseillé d’installer à la base de la pente un petit canal d’écoulement avec une grille pour faciliter l’évacuation des eaux de pluie.  On évitera ainsi que l’eau stagne et aussi l’infiltration interne.

Par éclaboussement

Une fois que le terrain est mouillé, l’eau peut éclabousser le bas des parois des différentes habitations ainsi que sur les terrasses et balcons provoquant des infiltrations indirectes. Même si cette humidité ne traverse pas tout le mur, elle peut causer des problèmes.  Elle est reconnaissable grâce à l’apparition de taches et de moisissures.

Afin d’éviter les infiltrations, il est important que la pluie s’écoule du toit de manière assez rapide.  Il est donc nécessaire de doter la toiture d’un système d’évacuation permettant cette fonction. Les gouttières et tuyaux d’eau sont les éléments pour l’écoulement de la pluie venant du toit.  Ils doivent être proportionnels à la surface, à la portée et à la pente de la couverture de l’habitation,  mais aussi à l’action du vent et à la quantité de précipitation dans la zone où est construite la maison.

Par les gouttières inadéquates ou mal entretenues

Une gouttière mal dimensionnée ou soutenue par une armature inadéquate peut céder sous le poids de la neige ou de la pluie, provoquant le débordement de l’eau sur les murs de la façade, avec absorption de l’humidité.

Afin de permettre le bon fonctionnement de l’évacuation des eaux, il est primordial de vérifier chaque année que :

  • les voies d’écoulement ne soient pas obstruées par des détritus ou des feuilles. L’installation d’une grille anti- crasses est une bonne solution !
  • les supports de la gouttière soient tous bien en place et qu’ils n’aient pas modifiés la trajectoire du canal de déversement.
  • les tuyaux ne soient pas rouillés ou fissurés et surtout qu’ils ne perdent pas au niveau des raccords entre une portion de tuyau et une autre.

L'action de l'eau sur les matériaux poreux

Lorsque la pluie à imbibé continuellement les murs externes non protégés, l’eau pénètre facilement dans le plafonnage qui, peu à peu se dégrade.

La pluie est absorbée par les murs pour deux raisons.  La première s’explique parce qu’elle est peu visqueuse, ce qui permet donc une entrée facile dans les cavités, si petites soient elles.  La deuxième raison est l’utilisation de matériaux poreux où la pluie n’a aucune difficulté à passer. Une fois absorbée, l’eau de pluie provoque des réactions à la chaîne qui compromettent les caractéristiques et la fonctionnalité des parois.

La corrosion mécanique est une forme de destruction physique qui peut être causée par le gel.  En effet, en se glaçant,  l’eau présente dans les pores augmente son volume de plus ou moins 11 % et provoque l’éclatement des différents matériaux. Dans la corrosion chimique, l’anhydride sulfureux s’associant à l’eau, produit l’acide sulfurique.  Cette substance attaque le matériel de construction.

La corrosion biologique arrive lorsque apparaissent dans les murs des colonies de champignons dangereux pour la santé comme par exemple les moisissures, les lichens ou encore les algues.  Ceux-ci enlèvent des nutriments de l’oxygène et de l’eau. De plus, les murs atteints par l’humidité perdent leur qualité isolante, dans les cas plus graves jusqu’à 40 %.  La maison est toujours froide et reste très difficile à chauffer.

L'application de peintures inappropriées

Si on veut conserver les murs de la façade comme au premier jour, la peinture doit être imperméable et donc ne pas laisser passer l’eau.  Mais elle doit être peu résistante à la diffusion des vapeurs de façon à empêcher l’accumulation de l’humidité ou mieux encore, en favorisant son évacuation. 

Etanchéification défaillante de portes et fenêtres 

Il est également utile de placer des «mini gouttières », c’est-à-dire de petits rails qui permettent l’écoulement rapide des eaux de pluie sans que celles-ci ne stagnent sur la surface du châssis.  Ce système se fixe sur la traverse inférieure des fenêtres ou sur la paroi inférieure des portes-fenêtres. Encore souvent considéré comme accessoire, ce rail de protection est pourtant très important et devrait toujours être prévu, sans tenir compte du taux de pluviosité.

Fissures, détachements, déconnections des joints… Tout cela provoque des infiltrations via portes et fenêtres.  Sans oublier l’action combinée de la neige, de la pluie et de la grêle avec les brusques changements de saisons et de températures.

Défaut d'étanchéité dans la toiture

L’infiltration peut provenir de la couverture lorsque le toit est en mauvais états ou pas isolé et imperméabilisé correctement. 

Durant les orages, la pluie bat de manière assez violente contre les couvertures des édifices. Il est donc particulièrement important de protéger cette structure des possibles infiltrations. L’humidité des infiltrations directes crée des dégâts plus concrets lorsque l’eau descend du sommet du toit et pénètre dans la structure. L’alarme est donnée par  l’apparition de taches dispersées sur les murs intérieurs et sur les plafonds du sous toit ou encore par la dégradation des poutres en bois.

Le plus grand danger survient lors des fortes pluies, quand les précipitations atteignent les 5 millimètres d’eau à la minute. Si l’on veut un toit durable dans le temps, toutes les parties qui le composent doivent garantir tenue et stabilité à long terme, même en présence de conditions climatiques désastreuses. Certains points critiques, comme par exemple les raccords entre les tuiles, doivent toujours être sous contrôle.  En effet, sans manutention périodique, les tuiles peuvent représenter de faciles voies d’infiltration pour l’eau de pluie.

Les tuiles ou ardoises sont les premiers éléments touchés par les changements climatiques.  Il faut donc qu’elles soient imperméables, durables et résistantes.  Une des premières choses à faire lors de l’achat, est de vérifier si la future couverture est garantie contre les infiltrations.  En général, le produit est toujours accompagné du certificat de garantie prévu par les normes, qui en vérifient l’aptitude à l’emploi sous le profil physico-chimique.

Actuellement, on peut trouver des tuiles de formes géométriques qui ont une meilleure résistance aux infiltrations et aux flux des eaux d’écoulements.  Outre avoir une superficie plus grande, certaines sont aussi dotées de : - superpositions particulières afin de permettre un meilleur alignement:

  • bords encastrables rainurés et rehaussés, avec une fonction anti-vent, anti- infiltration et anti-glissement.
  • nervures, horizontales et verticales qui permettent une parfaite fixation avec une stabilité maximale.
  • micro canaux pour l’écoulement rapide de l’eau.

Le raccordement entre la cheminée et les tuiles peut être considéré comme un point délicat.  C’est en effet une zone qui peut être sujette aux infiltrations d’eau.  Afin d’éviter tout problème, il est important d’effectuer un contrôle annuel et ainsi détecter tout début d’entrée d’eau. 

 

Demandez des informations sur les solutions possibles 

Humidité ascensionnelle

L' humidité ascensionnelle, est l'ennemi de nombreux propriétaires de maisons, de magasins et d'autres types de constructions. Malheureusement, c’est un phénomène tout à fait naturel: l ' humidité contenue dans le sol remonte par capillarité les surfaces construites à partir des fondations pour imbiber les murs.

La cause principale de la présence d'humidité ascensionnelle est due à une quantité d'humidité élevée dans le sol au pied des murs. Elle se caractérisent par un  taux important d'humidité dans le mur, à sa base. Cette humidité dans le mur génère des moisissures, du salpêtre et une ambiance insalubre qui est la cause de nombreuses maladies. De plus elle entraîne la dégradation des murs et des revêtements.

Les remontées capillaires

La capillarité en physique est un phénomène lié aux liquides qui se produit dans les tubes capillaires c'est-à-dire dans les tubes d'une section ne dépassant pas 1 mm² pour lesquels la surface libre a tendance à monter ou descendre par rapport au niveau normal atteint sous l'effet de pression. Dans le cas qui nous occupe, la porosité des matériaux utilisés, crée les conditions pour que se phénomène se produise.

Ce phénomène est naturel, et signifie que chaque mètre cube de maçonnerie permet l'ascension de 300 kg d'eau !  Les remontées capillaires sont généralement alimentées par les terrains très humides  dont les modifications dues au développement des zones urbaines empêchent un drainage correct des sols.  La caractéristique de ces remontées est un taux d'humidité décroissant du bas vers le haut. La manifestation du phénomène advient avec les signes caractéristiques qui apparaissent avec les problèmes d'humidité : papier qui se décolle à la base des murs, apparition de salpêtre, enduit qui se désagrège, moisissures ou autres champignons microscopiques. Demandez des informations

La porosité des matériaux

La partie basse du mur agit comme une éponge et pompe l'humidité dans le sol. Si les parties basses de la maison sont les premières concernées, les manifestations d'humidité peuvent remonter au-delà du sous-sol ou du rez-de-chaussée. L'importance du phénomène est liée à la nature du terrain, à la composition du mur et à la possibilité d'évacuer cette humidité.

L'ampleur du phénomène varie considérablement selon les cas. La capacité d'un ouvrage de maçonnerie à absorber par capillarité l'eau contenue dans le sol dépend, en fait, de nombreux facteurs qui exercent une influence directe sur le niveau que l'humidité peut atteindre au-delà du niveau du sol sont:

  • Les matériaux employés pour la construction de la maçonnerie: la dimension, la forme et le nombre de porosités présentes déterminent, en fait, la capacité d'amorçage d'un matériau.
  • Les dimensions de la section absorbante et par conséquent, l'épaisseur du mur  Demandez des informations

Lorsque nous sommes confronté à l’humidité ascensionnelle, cela représente plusieurs problèmes à solutionner.

Les conséquences

C’est ce que nous voyons en premier. Les moisissures, le salpêtre, les tapisseries qui se décollent, les mauvaises odeurs etc. Sont les symptômes qui nous indiquent que nous sommes en présence d’humidité et que devons agir rapidement sur ce fléau, faute de quoi non seulement la structure du bâtiment sera en péril, mais aussi notre santé.

Les causes 

Inutile d’essayer de résoudre le problème sans s’attaquer aux causes qui peuvent être multiples :

Défaut de construction,

Dans les maisons plus anciennes ce problème est recourent, (c’est aussi le cas de nouvelles constructions) si au moment de leur construction aucune précaution contre l’humidité n’est prise. Le système de fondations et de murs construits à même le sol avec des matériaux poreux sans une barrière ou une enveloppe imperméable, sont irrémédiablement sujets au phénomène physique de la capillarité.

Les sols imbibés d’eau, que ce soit par un système d’évacuation des eaux de pluie défaillant, soit par l’élévation du niveau des nappes phréatiques ou encore des infiltrations par rupture de tuyaux hydriques sont autant de causes très embêtantes qu’il faut impérativement éliminer si l’on veut éradiquer définitivement le problème. Une intervention qui ne s’attaquerait pas aux causes pour éliminer l’humidité ascensionnelle équivaudrait à un emplâtre sur une jambe de bois et les symptômes que nous avons décrit plus haut nous rappellerons rapidement que l’humidité ascensionnelle est de retour.

Les traitements

C’est évident que le nombre de traitements possibles pour l’humidité ascensionnelle, est l’équivalent du nombre de causes existantes, chacune d’elles nécessitant un traitement spécifique.

C’est ainsi que nous trouvons devant le choix de différentes méthodes de traitement:

  • Injection
  • Drainage
  • Application d’enduits imperméabilisants
  • Saignée

 

Demandez des informations

Diagnostic

Comment reconnïtre l'humidité ascensionnelle

L'humidité ascensionnelle est ce phénomène gênant présent dans la plupart des murs de bâtiments, neufs ou anciens, qui provoque l'effritement de la peinture et du plâtre. Le principe de capillarité, l'évaporation de l'humidité et un autre phénomène, souvent sous-estimé, de nature électrique contribuent à la création du phénomène de remontée d'humidité. 

Il n'est pas toujours facile d'identifier l'humidité ascensionnelle sur les murs, aussi, parce qu'au départ c'est un phénomène qui se produit à l’intérieur des murs. De plus, il est très lent à se manifester car avant d'être visible à l'œil nu, l'emplâtre doit être saturé de sels. Néanmoins, une fois qu'il se produit, il manifestera des signes indéniables:

  • des halos qui montent du sol dans le mur;
  • apparition de moisissure et de poussière de sel (s'il n'y a pas de poussière de sel, c'est un autre type d'humidité);
  • farinage des plâtres;
  • odeur d'humidité
  • une ligne de séparation (cordon) entre les parties humides et sèches, où l'humidité ascensionnelle est compensée par le taux d'évaporation. Habituellement, cette ligne ne dépasse pas un mètre et demi de hauteur;
  • sols, murs et meubles muraux humides;

Ne pas confondre humidité ascensionnelle et humidité de condensation

Il est très important de se rendre compte si on est "vraiment" en présence d'humidité ascensionnelle ou si, par exemple, on est en présence d'humidité de condensation. En fait, c'est ce dernier qui est le phénomène d'humidité le plus courant. Par exemple, il est très courant dans les bâtiments récents, donc imperméabilisés vers le sol, que l'humidité ascendante du sol soit confondue avec d'autres phénomènes dus à des manifestations similaires, en fait beaucoup oublient que les sels peuvent également provenir de matériaux de construction . Dans ces cas, l'humidité ascensionnelle n'est pas causée par une mauvaise étanchéité, mais par le phénomène de condensation qui se produit à la base du mur puis remonte.

Il existe des caractéristiques particulières qui permettent de distinguer les remontées d'humidité des autres formes d'humidité sur les murs, comme la condensation. Les traits distinctifs sont:

  • la tâche est uniforme et part du sol vers le haut;
  • le bord du patch est bien défini et ne dépasse généralement pas un mètre de hauteur;
  • la tache persiste même avec les changements des conditions climatiques et de l'humidité relative
  • la présence de sels pendant les périodes de forte évaporation environnementale 

Demandez des informations

Les différentes causes de l'humidité ascensionnelle

Matériaux poreux,capillarité et sol gorgé d'eau constituent la formule idéale pour donner naissance à l'humidité ascensionnelle, si l'on y ajoute une isolation insuffisante, une aération défaillante et des infiltrations dues au manque d'étanchéité de certaines éléments fissurés ou mal entretenus (comme les canalisations d'évacuation de l'eau de pluie du toit) et d'éventuelles fuites dans les tuyauteries hydriques nous obtenons le cocktail parfait de la cause du problème.

L'humidité ascensionnelle, voit son origine première principalement dans la présence d'eau dans le sous-sol, à laquelle s'ajoutent les phénomènes atmosphériques et saisonniers, combinés à la capacité d'absorption des matériaux de construction utilisés . Les causes principales se trouvent donc dans le contact physique que les structures ont avec le sol .

Les matériaux de construction les plus courants tels que le béton, la brique et la pierre, sont caractérisés par la caractéristique de "porosité" et grâce à cette caractéristique intrinsèque des matériaux, l'humidité monte à l'intérieur de ceux-ci en raison du phénomène physique de «capillarité».

Plus le diamètre des capillaires est petit, plus le niveau de montée atteint par l'humidité dans les parois est grand, qui peut même atteindre un mètre. Comme il est facile de le deviner, ce phénomène peut augmenter dans les mois les plus rigides et pluvieux, suite également au manque d'évaporation de l'humidité.

Il est à noter que l'eau présente dans le sol est de l'eau saline, ces sels peuvent provoquer une dégradation des enduits car, lorsqu'ils sont mouillés, ils se dissolvent et sont transportés à la surface par évaporation de l'eau, de plus le sel, cristallisant, augmente son volume et crée une efflorescence en se décollant des parois.

Il s'agit là d'un des phénomènes les plus fréquemment rencontrés, notamment dans les anciens bâtiments construits sans qu'aucune mesure n'ait été prise afin de garantir une bonne isolation contre les remontées d'eau, et en particulier l'absence de vide sanitaire sous le sol du rez-de-chaussée. Souvent, en effet, la rénovation d'édifices ruraux transforme en pièces habitables des espaces initialement conçus pour d'autres fins: entrepôts, greniers, étables, écuries, non destinés au séjour des personnes.

Ainsi, lorsque l'on décide de transformer ce genre d'endroits en zones habitables, il faut nécessairement tenir compte de ces différences et par conséquent, prévoir la réalisation de toutes les opérations qui permettront une isolation efficace contre les remontées d'eau. L'ampleur du phénomène varie considérablement selon les cas. La capacité d'un ouvrage de maçonnerie à absorber par capillarité l'eau contenue dans le sol dépend, en fait, de nombreux facteurs qui exercent une influence directe sur le niveau que l'humidité peut atteindre au-delà du niveau du sol:

Les dimensions de la section absorbante et par conséquent, l'épaisseur du mur. En réduisant la largeur de la section absorbante, on obtient une réduction de la capacité d'absorption du matériau. Certaines méthodes visant à empêcher l'humidité ascensionnelle prévoient en effet la réalisation d'une série d'ouvertures dans les maçonneries, habituellement en arc, de manière à réduire le niveau de remontée de l'humidité. Les méthodes de ce genre, naturellement, se voient imposer des limites d'ordre statique et ne peuvent par conséquent être employées que dans les cas extrêmes et après vérifications.   

Demandez des informations

L’humidité ascensionnelle - Quelles conséquences?

L'humidité compte parmi les problèmes les plus fréquemment rencontrés lorsque l'on entame des travaux de rénovation d'édifices anciens. La solution, si l'on désire qu'elle soit réellement efficace et définitive, requiert un minimum de connaissances techniques spécifiques ainsi qu'une certaine habileté en ce qui concerne la phase de réalisation. Il convient de rappeler qu'il n'existe pas une solution valable pour tous les cas.

En effet, même si l'humidité se manifeste toujours par l'apparition de taches caractéristiques sur les murs et plafonds, les causes sont très variées. Il existe, par conséquent, différents types d'humidité, pour lesquels il va falloir déterminer les solutions les mieux adaptées. La première étape consiste donc à reconnaître l'origine de l'infiltration et en déterminer correctement la cause. Ceci étant fait, il sera possible d'opter pour la méthode la plus efficace pour l'éliminer. En général, les meilleurs résultats s'obtiennent lorsque l'on s'attaque directement à la source du problème pour tenter, si possible, de l'éliminer.

Si parfois cette opération se réduit à une simple réparation, comme dans le cas de fuites au niveau des conduites, gouttières et tuyaux de descente, dans d'autres cas, par exemple lorsqu'il est question d'humidité de remontée, l'intervention peut s'avérer extrêmement complexe. Pouvoir alors établir la relation cause -  effet requiert certaines compétences spécifiques. Il convient dans pareils cas de s'adresser à un technicien spécialisé. N'intervenir qu'au niveau de la tache, qui n'est au fait qu'une manifestation du problème, permettra uniquement de l'occulter un certain temps mais ne le résoudra en aucun cas. Et ce n'est pas non plus de cette manière que l'on pourra transformer des locaux insalubres en pièces où il fait bon vivre.

Esthétique, santé, et argent, l'humidité ascensionnelle cause un quadruple dommage

L' humidité ascensionnelle est un problème grave qu'il ne faut pas sous-estimer qui peut causer divers problèmes aux structures , même d'entité sérieuse, avec des coûts connexes qui peuvent devenir importants pour les travaux de récupération et enfin, un aspect de plus grande importance, peut causer des problèmes de santé. , à la fois pour les niveaux d'humidité de l'air et pour la présence de moisissures , avec les perturbations associées causées par un environnement insalubre. Demandez des informations sur les solutions possibles

Dommages esthétiques

Les dommages causés par l'humidité sont les suivants et peuvent souvent se produire en même temps:

  • Dans le meilleur des cas on constate des dommages mineurs causés par la remontée d'humidité, comme des taches et des halos.
  • Dans le pire des cas, en revanche, il y a l'apparition de moisissures, de peinture et de plâtres qui s'écaillent, des incrustations salines , dues à la stagnation de l'humidité qui libère le sel contenu dans l'eau, qui peut devenir si épais et lourd au point de détacher des morceaux entiers de plâtre.  Demandez des informations sur les solutions possibles

Dommages économiques .

Cet aspect ne concerne pas seulement les coûts à supporter pour résoudre le problème, qui peuvent nécessiter une intervention simple et limitée, comme la restauration de l'apparence d'un mur simplement en le plâtrant avec des peintures spéciales anti-humidité et anti-moisissures, mais peut parfois être nécessaire de démolir et de reconstruire, avec une augmentation relative des coûts de ces travaux.

Le côté économique est aussi à voir du point de vue énergétique , en effet, un environnement humide nécessite plus d'énergie pour être chauffé, ce qui signifie augmenter les températures des systèmes de chauffage , que dans le cas des systèmes électriques ou des classes d'énergie inférieures à A , ils peuvent peser lourdement sur vos factures.

Même l'utilisation de déshumidificateurs , une solution adoptée pour résoudre ou contrer le problème, nécessite l'utilisation de l'électricité et donc aussi cette méthode a sa dépense économique. Demandez des informations sur les solutions possibles

Dommages structurels

Les dommages les plus graves causés aux structures ne le sont pas par l'humidité elle-même, mais par ce qui reste une fois que l'eau s'évapore, à savoir les sels . L'humidité ascensionnelle monte le long du mur en raison de la capillarité , atteignant une hauteur qui varie en fonction de divers facteurs, tels que la quantité d'eau présente dans le sol, ou la porosité du mur et sa capacité d'absorption.

Lorsque la remontée de l'humidité s'arrête, celle-ci s'évapore laissant emprisonné le sel qui se trouve naturellement dans l'eau qui provient de la terre. Le sel s'accumule en augmentant son volume plusieurs fois et en exerçant une forte pression à l'intérieur de la paroi et sur sa surface, provoquant des fissures ou un décollement du plâtre ou des portions de matériau de paroi , compromettant même la stabilité de la structure  Demandez des informations sur les solutions possibles

Dommages à la santé  

L'humidité qui s'évapore des murs est transmise à l'environnement, ce qui rend l' air insalubre et froid . Cette condition est favorable à l'apparition de maux tels que les rhumes, l'arthrite, les infections des sinus, les maux de gorge, les rhumatismes et autres inconforts physiques tels que les problèmes osseux.

En plus de ces maux, les moisissures génératrices d'humidité peuvent également causer des problèmes plus graves , car les champignons produisent des spores nocives qui se déposent sur les meubles, les vêtements et tout le reste à l'intérieur des locaux. Les maladies causées par la moisissure dans les voies respiratoires peuvent être graves et même chez les personnes sensibles, être mortelles. Demandez des informations sur les solutions possibles 

 

Traitement humidité ascensionnelle - méthodes et solutions

Déshumidifier une structure de paroi signifie éliminer, par évaporation, l'excès d'eau, rétablir un équilibre hygrométrique approprié. Le meilleur résultat peut être obtenu en appliquant un liant naturel à base de chaux hydraulique directement sur la maçonnerie préalablement récupérée, qui en fait présente des caractéristiques physiques et chimiques telles qu'elles garantissent le meilleur résultat, évitant les stratifications et les traitements préalables.

Une fois que nous avons vérifié que la cause de l'humidité ascensionnelle présente dans le mur est la remontée capillaire de l'eau, nous pouvons examiner la technologie et la methode à utiliser pour la récupération du bâtiment et étudier les différentes solutions:

Traitement par saignée

Une coupe horizontale est pratiquée à la base des murs et des plaques isolantes sont insérées ce qui doit empêcher l'humidité présente dans la partie inférieure du mur (sous la coupe) de continuer son ascension le long des murs.

Cette solution très invasive peut faire beaucoup de dégâts et est potentiellement dangereuse. L'eau qui devrait monter est bloquée par la barrière insérée dans le mur mais la polarité de l'eau continue de pousser l'eau vers le haut avec pour résultat que de plus en plus d'eau s'accumule et dégrade la partie inférieure des murs, qui deviennent instables et dangereux. Même la coupe elle-même, pour l'insertion des plaques isolantes, rend la maçonnerie moins sûre et compromet sa stabilité. Demandez des informations sur les solutions possibles

Traitement par injection

L'injection de substances hydrophobes dans la paroi est basée sur l'idée d'injecter, à travers un système invasif, une substance chimique à l'intérieur des murs qui doit obturer les très petits conduits présents dans les matériaux de construction, appelés capillaires, afin de sceller et obstruer le chemin de remontée de l'eau.

Cette opération doit absolument être confiée à un spécialiste, car ces conduits en raison de leur petite taille, risquent de ne pas être complètement remplis par le matériau injecté, donnant ainsi vie à de nouveaux conduits encore plus petits, où l'humidité peut augmenter encore plus!  Demandez des informations sur les solutions possibles

Traitement par application d'enduits macro-poreux

L'utilisation de plâtres macro poreux, si elle est effectuée de manière experte et avec les précautions nécessaires, tend à éliminer ou à diminuer les symptômes causés par la présence d'humidité, mais ne résout pas le problème à la racine. Le mur paraîtra sec, mais l'intérieur du mur continuera à être rempli d'eau qui n'endommagera que les matériaux de construction, dégradant le bâtiment.

L'utilisation de plâtres macro poreux n'est pas nocive en soi et peut être utilisée une fois que l'humidité ascendante a été vaincue avec une méthode vraiment efficace!  Retour au sommaire

Traitement par drainage

Sur base du diagnostic le professionnel vous proposera des solutions sur mesure comme l’évacuation des eaux par drainage ou toute autre technique permettant d'éliminer définitivement l'humidité des murs de la cave

Si nous sommes confrontés à une humidité due à une poussée latérale ou ascensionnelle, c'est-à-dire à une humidité provenant du sol environnant, il est nécessaire de faire face au problème avec une intervention plus spécifique. Selon l'ampleur du problème d'humidité présente, la solution impliquant un drainage autour des fondations, le creusage du sol pour l'évacuation des eaux après avoir appliqué sur le mur extérieur un revêtement imperméable présente l'avantage incontestable de résoudre le problème, mais il s'agit clairement d'une opération complexe et coûteuse. Demandez des informations sur les solutions possibles

Demandez des informations

Prevention de l’humidité ascensionnelle

Au moment de la construction ou de la rénovation d’un bâtiment il faut prendre toute une série de précautions si l’on veut éviter un problème d’humidité ascensionnelle un fois installes dans l’habitation:

  1. Créer une barrière imperméable entre le sol et les fondations et une enveloppe étanche sur les murs contre terre est indispensable si l’on veut éviter les remontées d’humidité par capillarité
  2. Prévoir un système de drainage s’il s’avère que le bâtiment à construire se trouve dans une zone où les conditions météorologiques influencent fortement le niveau des nappes phréatiques par des pluies fréquentes ou de grande intensité.
  3. Le choix de matériaux de construction non poreux est un élément important dans la prévention de l’humidité ascensionnelle, lorsque l’on connait la capacité d’absorption des matériaux poreux par le phénomène de capillarité, mieux vaut se diriger vers des matériaux hydrofuges, l’idéal étant de se faire conseiller par un professionnel.
  4. Eviter de planter des arbres ou des haies à proximité des murs afin d’en faciliter l’aération Demandez des informations sur les solutions possibles

Demandez des informations

Humidité Ascensionnelle - Traitement et prix

Lorsque l’on connaît le nombre de causes à prendre en considération dans le calcul du prix de travaux pour éliminer l'humidité et se conséquences:

  • Volume des pièces
  • Ventilation défaillante
  • Ponts thermiques
  • Assainissement des murs
  • Isolation insuffisante
  • Salpêtre
  • Moisissures
  • Etat des fenêtres…

Ces nombreux paramètres intérvenant dans le calcul du prix étant différents d'un bâtiment à l'autre, nous font comprendre que celui-ci ne peut être que calculé au cas par cas et selon la gravité du problème à solutionner, chaque chantier étant unique. Dans cette situation donner une fourchette de prix équivaudrait à dire que la verité se trouve entre deux mensonges.

 

L'humidité des caves

 

 

Humidité dans la cave

Il n'existe pas de remède miracle pour réduire ou éliminer ce problème commun à tous les endroits fermés qui sont dans l'obscurité et généralement sous terre comme les caves. La cave est la partie de la maison la plus facilement exposée à l'humidité en raison des infiltrations à travers les murs et par le sol. Cela en fait souvent une zone inutilisée de la maison, et il serait très utile de pouvoir tirer profit de cet espace en tant que dépôt, étant donné que dans la maison (c’est bien connu) l’espace n’est jamais suffisant. Cependant, grâce à certaines interventions, il est possible d’éliminer l’humidité et il vaut certainement la peine de faire face à de petites dépenses afin de récupérer cet espace.

Tout d'abord, considérer la zone dans laquelle la cave se trouve: l'exposition, la température extérieure, l'âge de la construction et le matériau avec lequel elle a été construite. Ce sont  des données indispensables pour comprendre comment résoudre le problème sans avoir à recourir à des solutions souvent compliquées et coûteuses. Une analyse de ces éléments par un spécialiste (HUMIDITEK est une référence dans ce domaine) est essentielle pour émettre un diagnostic (généralement gratuit) et définir quel type d'intervention qui est la plus appropriée à mettre en œuvre pour solutionner le problème d’humidité de la cave.

En l’attente de la réalisation des travaux et pour éviter que la situation ne s’aggrave, dans la mesure du possible gardez la pièce bien ventilée   Demandez des informations sur les solutions possibles

 

Causes d'humidité dans la cave

Les caves , de par leur nature, c'est-à-dire souterraines et généralement à l'abri de la lumière du soleil, peuvent accumuler de l' humidité avec le temps . Ce processus est formé à la fois en raison de l' environnement sombre et en raison de l'infiltration d'eau.

L'humidité de la cave voit son origine première dans la présence d'eau dans le sous-sol, à laquelle s'ajoutent les phénomènes atmosphériques et saisonniers, combinés à la capacité d'absorption des matériaux de construction utilisés . Les causes principales se trouvent donc dans le contact physique que les structures ont avec le sol . Les matériaux de construction les plus courants tels que le béton, la brique et la pierre, sont caractérisés par la caractéristique de «porosité» et grâce à cette caractéristique intrinsèque des matériaux, l'humidité monte à l'intérieur de ceux-ci en raison du phénomène physique de «capillarité». Plus le diamètre des capillaires est petit, plus le niveau de montée atteint par l'humidité des parois est grand et peut même atteindre un mètre. Comme il est facile de le deviner, ce phénomène peut augmenter dans les mois les plus rigides et pluvieux, même suite au manque d'évaporation de l'humidité.

Il est à noter que l'eau présente dans le sol est de l'eau saline, ces sels peuvent provoquer une dégradation des plâtres car, lorsqu'ils sont humides, ils fondent et sont transportés à la surface par évaporation de l'eau, de plus le sel, cristallisant, augmente son volume, se décolle des parois et crée une efflorescence.   

 

Conséquences d'humidité dans la cave

Parmi les principaux dommages causés par la présence d'humidité dans les murs, il y a la formation de moisissure sur le plâtre, un champignon qui se nourrit de l'humidité ascensionnelle. Si une humidité excessive sature l'environnement, en fonction des conditions de température de surface des murs et des sols génèrera une condensation créant des situations malsaines qui contribuent à la prolifération de moisissures, dont les spores nocives vont proliférer.   Demandez des informations sur les solutions possibles

Demandez des informations

Solutions problèmes d'humidité dans la cave

Le type de solution à adopter dépend du résultat de l'analyse préalable que le professionnel effectue sur le type de matériaux qui constituent la structure, le type de sol sous-jacent et le type d'humidité présent (ascensionnelle, latérale ou de condensation) pour établir un diagnostic précis, sur base du quel il proposera une solution qui se trouve généralement dans la mise en oeuvre d'une des techniques suivantes:

  • Le cuvelage
  • Le drainage
  • L'injection
  • La saignée

 

 

Cuvelage de la cave

Un cuvelage est en fait le cimentage étanche des murs de caves. Il faut partir d'un substrat propre (murs préalablement nettoyées de tout salpêtre ou moisissure). Le cuvelage se fait en plusieurs étapes au moyen de couches de fixation, de ciments rapides et de mortiers d'étanchéité hydrauliques.

Cette technique est fortement recommandée en cas d’infiltration d’eau ou d’humidité ascensionnelle dans la cave.

Procéder au cuvelage extérieur du bâtiment est la solution idéale car il empêche toute infiltration d’eau ou remontée capillaire d’humidité. Si cette technique est facilement applicable lors de la construction d’un nouveau bâtiment, il ne va pas de même sur des anciennes constructions dont les murs extérieurs ne sont pas accessibles (les maisons situées en ville) ou pour les anciennes maisons situées à la campagne dont les travaux de cuvelage extérieur engendreraient des frais considérables. Dans ces cas l’on procèdera au cuvelage intérieur de la cave

Il est important que le sol soit étanche. Si ce n'est pas le cas, il sera nécessaire de couler une nouvelle dalle de sol renforcée pour que le sol de votre cave soit à nouveau étanche.

La dalle étanche mérite également une attention particulière lors d'un cuvelage. C'est le point de connexion entre les murs de caves et le plancher de cave. Si ces derniers ne sont pas suffisamment reliés entre eux, des infiltrations d'eau dans la cave peuvent se produire à nouveau.

Si vu le prix (entre 45 et 360 € le m²) Vous seriez tenté de vous lancer dans l'aventure, sachez que c'est fortement recommandé de ne pas s'engager dans une opération de cuvelage de cave soi même, car il s'agit d'une opération délicate qui nécessite l'intervention d'un professionnel maîtrisant la technique.    

 

Drainage de la cave

La permanence des eaux souterraines au contact des structures enterrées, en plus d'augmenter les agents de charges statiques de celles-ci, peut provoquer, en cas de défauts d'étanchéité, des phénomènes indésirables de présence d' humidité ou d'infiltration.

Ce type d' intervention consiste à créer une excavation de canaux autour des murs de fondation afin de retirer la terre de la surface du mur et donc de réduire la quantité d' humidité présente sur la maçonnerie. La tranchée elle-même sert à l' écoulement des eaux et peut rester vide, couverte, découverte, remplie de gravier, etc. 

Le système de drainage peut être appliqué aux murs gorgés d'eau et aux sols. Pour le les murs l'on procèdera au placement de tuyaux d'évacuation tandis que pour le sol l'écoulement se fera par l'excavation de petits canaux via lesquelles l'eau ruisselle vers un puits d'où elle est évacuée vers les égouts par une pompe

L'humidité du sol peut être due à la dispersion des eaux de pluie ou des eaux souterraines. Par conséquent, les ouvrages de maçonnerie en contact direct avec le sol sont soumis à la pénétration et à la diffusion d'humidité par capillarité, favorisée par les matériaux de construction poreux (briques), par la présence de sels dissous dans l'eau et par les basses températures.

Lors de l'imperméabilisation, il est bon de prendre en compte le type de sol de fondation (les sols ont une capacité d'absorption différente) et le niveau maximal de la nappe aquifère, qui est influencé par des événements temporaires (fortes pluies) et le type de sol.

Dans les sols compacts et imperméables, comme les sols argileux, le taux de rejet est très faible avec la possibilité conséquente de formation de "réservoirs ou poches d'eau" qui conduisent à la génération d'infiltrations importantes dans les caves.

En présence de ce type de sols, souvent la cave est affectée par une importante présence d'eau, il sera alors nécessaire de prévoir un système de drainage adéquat pour évacuer l'eau des fondations.

Un drainage des bords est une manière respectueuse de votre budget pour étancher complètement votre cave. L’humidité infiltrée sera collectée par une ou plusieurs petites tranchées et évacuée vers une chambre de pompage souterraine. L’eau sera expulsée vers l’égout existant à l’aide d’une pompe automatique.

L'humidité du sol peut être due à la dispersion des eaux de pluie ou des eaux souterraines. Par conséquent, les ouvrages de maçonnerie en contact direct avec le sol sont soumis à la pénétration et à la diffusion d'humidité par capillarité, favorisée par les matériaux de construction poreux (briques), par la présence de sels dissous dans l'eau et par les basses températures.

Les coûts pour la mise en place d'un système de drainage peuvent varier entre 2000 et 12000 euros   

 

L'injection d'hydrofuge dans les murs

L'injection des murs sera effectuée par un professionnel qui forera des trous et injectera dans les parois une substance hydrofuge dosée en fonction de l'épaisseur des murs et du type de matériaux présents. En obturant les pores des matériaux, l'hydrofuge injecté forme une sorte de barrière chimique imperméable qui bloque l'humidité ascensionnelle. 

Une des techniques de plus en plus utilisée pour la solution du problème de l'humidité ascensionnelle dans les caves, est celle appelée par injection, qui consiste à forer une série de trous à la base des murs dans lesquels injecter une résine avec une formulation chimique qui constituera une barrière horizontale à la montée de l'humidité dans le mur.

Cela semble une opération simple mais il faut connaître exactement les doses et le point sur lequel intervenir. En fait, la méthode ne fonctionne que si elle parvient à obstruer tout le matériau de la couche de mur affectée. De plus, bien que les résines solvantées soient plus efficaces, elles sont très volatiles et nécessitent donc une attention particulière.a

Le type d'injection basse pression varie également en fonction de l'épaisseur de la paroi, de la présence ou de l'absence de vides dans la maçonnerie et du type de matériau. Ce sont des interventions irréversibles, il est donc essentiel de s'appuyer sur une entreprise qui assure une garantie du travail effectué   

 

Humidité – "Saignée"des murs

Cette technique consiste à creuser des rainures mètre par mètre à la base de toute la surface des murs et y placer une membrane imperméable qui empêche la remontée de l'humidité.

La gravité d’un problème d’humidité peut conduire à l’utilisation d’une technique lourde comme la saignée, qui consiste à rainurer horizontalement la base des murs affectés pour y insérer une membrane d’étanchéité qui constituera une barrière infranchissable par les remontées d’eau.

Avantages et inconvénients de la saignée

Cette technique présente des avantages indéniables quant au résultat de l’imperméabilité des murs traités et permet de solutionner définitivement le problème d’ascension de l’humidité. Par contre, il faut savoir qu’elle implique des travaux d’envergure avec certains risques d’endommagement et de déstabilisation de structures anciennes. Il faut également tenir compte que les murs endommagés tant à l’intérieur qu’à l’extérieur lors du rainurage pour le placement de la membrane, nécessiteront une réparation importante.

En outre, les travaux effectués avec cette technique prennent beaucoup plus de temps ce qui engendre un autre inconvénient et non des moindres, qui est le coût très élevé de telles opérations, raison pour laquelle elle est très peu demandée et utilisée.

  

 

Humidité - Traitement et prix

Lorsque l’on connaît le nombre de causes à prendre en considération dans le calcul du prix de travaux pour éliminer l'humidité et se conséquences:

  • Volume des pièces
  • Ventilation défaillante
  • Ponts thermiques
  • Assainissement des murs
  • Isolation insuffisante
  • Salpêtre
  • Moisissures
  • Etat des fenêtres…

Ces nombreux paramètres à évaluer lors du calcul du prix nous font comprendre que celui-ci ne peut être que calculé au cas par cas, chaque chantier étant unique.

 

 

L'humidité de condensation

 

 

La condensation c’est quoi ?

La condensation est un phénomène naturel, dû à l'évaporation de l'eau présente dans l'air. Ce processus physique est dû au fait que la saturation de la vapeur d'eau ( l'air augmente en volume) se produit lorsqu'une certaine température est dépassée et, lorsque celle-ci baisse, la vapeur d’eau contenue dans l'air se condense une fois en contact avec des surfaces plus froides.

La condensation se produit sous la forme de petites gouttes d'eau et la raison pour laquelle elle apparaît facilement sur les vitres est que celles-ci ont généralement une température inférieure à la pièce dans laquelle elles se trouvent.

En cas de neige ou de pluie, lorsque l'humidité atmosphérique extérieure est très élevée et certainement supérieure à celle de l'intérieur, les conditions sont réunies pour déclencher le phénomène sur les fenêtres dû à la différence de température des pièces situées de chaque côté des vitres.

Dans la vie quotidienne normale et dans l'exécution des tâches ménagères, de la vapeur est souvent produite (dans la préparation des aliments et dans l'utilisation de la douche, par exemple) et les habitants qui vivent dans la maison favorisent la formation du processus de condensation. 

Demandez des informations sur les solutions possibles

L’humidité de condensation 

La condensation de surface

La formation de condensation est liée à divers facteurs tels qu'une isolation thermique inadéquate des murs et de la maçonnerie, un échange d'air insuffisant, des variations de température, le type de matériaux qui composent la structure, les finitions de surface, les vapeurs émises par la respiration humaine et activités quotidiennes normales telles que la cuisson des aliments ou l'utilisation de la salle de bain. Tout cela crée une plus grande quantité d'eau dans l'environnement que l'air ne peut absorber, générant une série d'effets désagréables sur les murs.

Gardez à l'esprit que la condensation se produit lorsque les environnements intérieurs contiennent trop de vapeur et d'humidité par rapport à l'extérieur. Il y a donc une migration de vapeur vers les fenêtres et les murs qui embuent les fenêtres. D'où l'apparition de condensation et au fil du temps également de moisissure

Condensation interstitielle

La condensation interstitielle est un phénomène qui se produit dans les cavités des structures lorsque de l'air chaud et humide pénètre à l'intérieur d'un mur, d'un toit ou d'un plancher de structure et lorsque le point de rosée est atteint produit la condensation sous forme de gouttelettes d’eau.

La condensation interstitielle diffère de la condensation de surface dans les bâtiments parfois appelée «condensation de pont froid» ou «condensation frontale chaude» où la condensation se forme sur les surfaces intérieures ou extérieures d'un bâtiment plutôt que dans les cavités du mur ou du toit.

L'air chaud et humide peut pénétrer dans un mur depuis l'intérieur d'une pièce chauffée dans un climat froid ou depuis l'extérieur d'un bâtiment climatisé dans un climat chaud.

Cette condensation peut causer :

  • la croissance de moisissures
  • la pourriture du bois
  • la corrosion des pièces métalliques
  • une réduction de l' isolation thermique et en réduire l'efficacité.

Les dommages structurels qui en résultent peuvent survenir sans indication visible jusqu'à ce que des dommages importants se produisent.

La plupart des matériaux de construction étant perméables, la méthode courante de contrôle de la condensation interstitielle consiste à contrôler l'humidité interne soit par déshumidification ou ventilation et à ajouter une barrière étanche sur le côté chaud du mur. Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Différentes causes de l’humidité de condensation

L'infiltration d'eau, la pluie, les fuites des tuyaux, une mauvaise ventilation et surtout un excès d'humidité ambiante provoquent de la condensation, et donc, de l'humidité et des moisissures. L'humidité ascensionnelle dans les murs, si elle est présente, augmente également l'humidité ambiante et génère souvent une humidité de condensation.

Dans ce cas, il est essentiel de résoudre aussi rapidement que possible la remontée d'humidité pour éliminer ou réduire la formation d'humidité ambiante.

La condensation se manifeste par la présence d' une couche aqueuse sur les surfaces, lorsque l'air chaud et humide entre en contact avec une surface froide. ... Tout cela crée une plus grande quantité d' eau dans l'environnement que l'air ne peut absorber, générant une série d' effets désagréables sur les murs.

Mauvaise ventilation et ponts thermiques

L’humidité de condensation est à l’origine de la présence d'humidité dans les bâtiments et sur les murs. Elle affecte tous les bâtiments où une mauvaise ventilation et la présence de ponts thermiques permettent à l'humidité ambiante ou à l'humidité de l'air de se condenser (passage de l'état gazeux à l'état solide).

Trop d'isolation ou mauvaise isolation

La  mauvaise ventilation  est principalement due à une isolation trop importante des bâtiments (fenêtres, murs, toiture...), tandis que la présence de  ponts thermiques  est déterminée par une mauvaise isolation des murs. L'humidité de la  condensation  apparaît avec de la moisissure sur le mur, du verre et des sols humides, une mauvaise odeur.

Les causes sont multiples et variées

Les causes de l'humidité de condensation sont multiples: elle peut provenir de la cuisine, de la douche ou de l'utilisation de sèche-linge dans des environnements trop isolés… la liste des activités (Il suffit de penser à notre réspiration).qui produisent de la vapeur d'eau est longue. 

Différences de températures

L'humidité provenant de la condensation  se forme principalement sur la face interne des murs extérieurs et dans les endroits où la circulation de l'air est mauvaise, comme derrière les armoires, dans les coins près du sol ou en hauteur près des plafonds. En conséquence, la moisissure se forme dans ces points   et trouve un terrain fertile pour sa reproduction.

Pour mieux comprendre le phénomène de condensation, pensons à l'effet  pare - brise de la voiture  en hiver, lorsque la patine humide classique se forme sur la vitre en entrant dans l'habitacle. Le phénomène de condensation, comme dans la maçonnerie, est dû à la présence d'un point froid (verre) et d'eau sous forme de vapeur présente dans l'habitacle qui se condense avec l'augmentation de la température de l'air. Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Prévention de la condensation

Prévenir la condensation de surface

Ne faites pas sécher votre linge à l'intérieur Évitez de sécher le linge à l'intérieur. En fait, il est toujours préférable, même en plein hiver, de le laisser sécher dehors. Mais si vous n'avez pas cette possibilité, augmentez l'échange d'air ou utilisez un déshumidificateur qui élimine l'humidité de l'environnement.

Aérez la maison aussi souvent que possible

La cuisson implique la chaleur et l'eau bouillante, deux générateurs de condensation. Avoir la prévoyance d' aérer les pièces pendant la cuisson ou après la douche (au moins à l'aide d'un aérateur lors de ces opérations), permet de limiter la production de condensation. Même pendant le repassage, la condensation peut se former, donc aérez même après cette opération. L'échange d'air est également indispensable , c'est pourquoi il est toujours conseillé de ventiler les pièces si vous avez exercé des activités qui ont créé une augmentation de l'humidité (douches, cuisine, linge…).

Peu de plantes

Si vous avez un problème d'humidité et une tendance à la condensation dans la maison, il est bon de limiter le nombre de plantes dans l'appartement, qui, avec leur processus de photo synthèse, contribuent à changer les conditions du climat intérieur. Bien que nous sachions qu’elles purifient l’air et qu’elles sont belles et saines.

La température ambiante

En général, afin de ne pas créer un environnement favorable à la prolifération des moisissures et des bactéries, il est important d'  essayer de maintenir la température de la maison à 20 ° et l'humidité autour de 45%. Il est également recommandé d'utiliser un déshumidificateur si la zone dans laquelle vous vivez est particulièrement humide. A fortiori l'utilisation d'un déshumidificateur est recommandée, si les simples précautions mentionnées ci-dessus ne sont malheureusement pas suffisantes pour éviter ou combattre la condensation.

Prévention de l'humidité de condensation interstitielle

Une protection contre la condensation interstitielle est nécessaire dans les bâtiments chauffés ou refroidis en fonction du climat et d'autres facteurs.

Cela se fait principalement en contrôlant les différents paramètres qui sont la cause du processus de condensation.

  • contrôler l'humidité interne par ventilation  
  • chauffage
  • isolation  
  • déshumidification  
  • l’utilisation d’un pare-vapeur imperméable

Les bâtiments qui sont à la fois chauffés et refroidis ne devraient pas avoir de pare-vapeur de chaque côté des complexes.

Les pare-vapeur sont problématiques car ils sont difficiles à installer parfaitement et réduisent considérablement la capacité d'une cavité à sécher lorsqu'elle est mouillée. Les pare- vapeur sont utilisés en conjonction avec une membrane perméable mais imperméable à la vapeur, de sorte qu'un côté de la cavité est perméable pour permettre le séchage. Les mousses en aérosol peuvent également servir de pare-vapeur.

Historiquement, la plupart des bâtiments construits avant le XXe siècle n'étaient pas destinés à être maintenus confortablement au chaud, ils étaient naturellement bien ventilés et construits avec des matériaux hautement perméables. L'augmentation des problèmes de condensation interstitielle est liée à la prévalence moderne du chauffage et de la climatisation , de la construction de bâtiments, hermétiquement isolés à l'eau courante. Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Conséquences de l’humidité de condensation

Il arrive souvent que certaines zones de la maison soient sujettes à de la condensation , notamment sur les fenêtres et les murs d'enceinte. Une humidité excessive et le phénomène de condensation qui en résulte sont nocifs pour la santé, également parce qu'ils conduisent à la formation de moisissures.

Problèmes de santé

La prolifération de moisissures due à la condensation , en plus de générer une détérioration des finitions du bâtiment comme les plâtres, les meubles et tout ce qui est présent dans les espaces confinés, peut représenter une menace pour la santé de ceux qui y séjournent.

Un environnement contaminé par des moisissures et de condensation stimule souvent l' irritation des yeux et de la peau peut générer des maladies allergiques , en particulier dans les voies respiratoires, causant l' asthme et la bronchite chronique , mais peut aussi aggraver l'état de santé des personnes touchées par certaines maladies spécifiques, telles que fibrose kystique ou asthme chronique ou immune-déprimés.

Dommages à la maison

Les pièces avec un taux d'humidité élevé comme une salle de bain, une cuisine ou un sous-sol sont les plus sujettes aux dommages dus à une humidité excessive . Les petits espaces tels que les armoires, les armoires et les tiroirs manquent souvent de ventilation et les objets qu'ils contiennent, tels que la nourriture ou la nourriture, sont les victimes les plus courantes de moisissure . Une autre conséquence d'un excès d'humidité est la condensation sur les fenêtres . Cet excès d'eau peut s'écouler dans les cadres et former de la moisissure dans l'espace entre le cadre et le mur.

Dégradation esthétique

Des vitres embuées, des tapisseries qui se décollent, des tâches, sont des symptômes qui nous annoncent que nous avons un problème d’humidité de condensation à résoudre au plus vite si nous voulons éviter des dégradations à la structure de la maison.

Les moisissures

Les moisissures sont probablement la conséquence la plus embêtante de l’humidité de condensation, car au-delà de leur aspect et leur odeur peu agréables, elles constituent un véritable danger pour la santé des habitants et peuvent provoquer des allergies et autres maladies respiratoires qui peuvent atteindre une certaine gravité chez des sujets sensibles.

Gaspillage d’énergie

La diminution du confort thermique des bâtiments en raison de l'affaiblissement de la résistance thermique de la maçonnerie causée par la présence d'eau est une cause majeure de gaspillage d'énergie. Les murs ou autres structures humides perdent un grand coefficient de pouvoir isolant d'où une surconsommation d'énergie

Important!

C'est connu, les conséquences de la condensation dans la maison peuvent être désagréables et, si elles sont négligées, peuvent causer des dommages beaucoup plus graves à réparer. Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Humidité de condensation - Solution par ventilation

Ventilation mécanique contrôlée (VMC)

Ces dernières années, la sensibilité croissante à la durabilité environnementale a également poussé le secteur de la construction vers la construction  et la  rénovation  écologiques . Les matériaux isolants et les fenêtres à double ou triple vitrage permettent d'isoler de plus en plus les maisons neuves ou récemment modernisées de l'environnement extérieur.

Cependant, le besoin d' une circulation d'air continue découle de la création d'un micro-environnement domestique .

Ce remplacement évite la formation de moisissures, d'humidité et de condensation. Cependant, ouvrir souvent les fenêtres peut être contre-productif, en particulier pendant les saisons d'hiver et d'été. Le maintien de la température désirée, en fait, serait difficile en appliquant une ventilation naturelle. L'air chaud produit par les radiateurs ou les pompes à chaleur et l'air froid généré par les climatiseurs ou les climatiseurs se disperseraient facilement dans l'environnement extérieur. Les systèmes de ventilation mécanique contrôlée  répondent précisément à ce besoin! Grâce à ce système, en effet, il est possible de ventiler les pièces internes de la maison, en évitant d'ouvrir continuellement les fenêtres et en éliminant ainsi la dispersion de l'énergie thermique accumulée, vers l'environnement extérieur.

La ventilation mécanique contrôlée permet d' échanger l'air vicié présent à l'intérieur d'une maison avec l'air extérieur. Le fonctionnement est simple:

  • L'air extérieur est introduit dans l'environnement interne par des conduits spéciaux. À l'intérieur de ces systèmes, il y a des filtres qui vous permettent de purifier l'air et d'éliminer la poussière et les bactéries. De l'air pur est introduit dans les pièces telles que le salon et la chambre. 
  • Dans le même temps, le système VMC permet l' extraction de l'air vicié présent dans les locaux tels que les cuisines, les salles de bain et les buanderies, où la production de condensation est plus importante.

Les fonctions de ventilation mécanique contrôlée ne s'arrêtent pas là. En effet, ce système permet de traiter l'air extérieur , de le chauffer ou de le refroidir au moment de son introduction grâce au travail d'un récupérateur de chaleur.

Systèmes centralisés

Les systèmes centralisés, étant plus structurés, sont plus chers que les systèmes ponctuels. Le coût des canaux de distribution d'air, des différents composants (filtres, diffuseurs, grilles de retour et de refoulement) le prix des travaux de maçonnerie et de finition nécessaires, doit être ajouté au coût de l'appareil de ventilation . Pour cette raison, la ventilation mécanique centralisée est généralement utilisée dans les nouveaux bâtiments et les rénovations majeures. L'estimation du coût moyen d'un système centralisé est une opération vraiment complexe. En effet, le prix final peut varier considérablement en fonction du choix de la machine et du type d'installation demande d'intervention.

Coût approximatif pour l’installation d’un Système de ventilation mécanique centralisé :

Le prix final pour l’installation d'un système de ventilation mécanique double flux (systèmes plus performants), pour un bâtiment d'environ 100 mètres carrés, peut varier entre 5.000 €  et 10.000 € .

Installations décentralisées ou ponctuelles

Dans les maisons déjà construites et où l'on ne souhaite pas entreprendre des travaux trop invasifs la solution optimale est plutôt une ventilation mécanique ponctuelle . L'encombrement de ces appareils est beaucoup plus réduit: ils sont constitués d'un tube (à l'intérieur duquel se trouve un échangeur de chaleur) et de deux ventilateurs (l'un à l'intérieur du bâtiment et l'autre à l'extérieur). L'installation est plus simple et ne nécessite que la préparation du trou qui abritera l'appareil dans le mur, et l'assemblage ultérieur de celui-ci. Comme on peut bien le déduire, le coût de ces systèmes est inférieur au premier. De plus, comme il n'y a pas besoin de conduits ou de locaux dédiés pour l'assemblage de la machine, les coûts de main-d'œuvre associés à l'installation seront également inférieurs.

Prix approximatif pour une installation décentralisée

Estimer le prix d'un système ponctuel est déjà plus simple, même s'il faut toujours considérer la variation du chiffre en fonction du type d'appareil choisi. Pour un système à flux alterné mono-pièce , avec récupération de chaleur , le prix final commence à partir de 500 € et ne dépasse généralement pas 1000 € . 

Demandez des informations sur les solutions possibles

Différents systèmes de ventilation

Ventilation double flux avec récupération

Systèmes de ventilation à double flux à autorégulation avec récupération de chaleur statique. Ils constituent le sommet du système de ventilation, où l'énergie thermique de l'air extrait est récupérée à l'aide des unités de récupération de chaleur à haute efficacité, ce qui permet une filtration à différents niveaux de l'air frais et un traitement thermique de l’air à l’entrée.

De plus, ces installations peuvent bénéficier de la fonction de refroidissement naturel pour le refroidissement de pièces habitées, lorsque la température de l'air extérieur est favorable.

Ventilation rapprochée et déshumidification avec récupération    

Systèmes de déshumidification et de ventilation intégrés avec unité monobloc et récupération de chaleur statique. L'énergie thermique de l'air extrait est récupérée par l'unité monobloc à haute efficacité, ce qui permet la filtration de l'air frais et un traitement thermique de l'air entrant. Il fournit également un contrôle de l'humidité avec une fonction de déshumidification, garantissant le niveau hygrométrique souhaité.La compacité des modules permet une installation rapide et facile même dans des d'espaces restreints. 

Ventilation et déshumidification avec unités satellites

Systèmes de déshumidification et de ventilation intégrés avec unité satellite et récupération de chaleur statique. L'énergie thermique de l'air extrait est récupérée à l'aide des unités de récupération de chaleur à haute efficacité ce qui permet la filtration à différents niveaux de l'air frais et un traitement thermique de l'air entrant. Les modules satellites thermodynamiques, à recirculation partielle, permettent le contrôle de l'humidité avec la fonction de déshumidification, garantissant ainsi le niveau hygrométrique souhaité.

Ventilation centralisée à double flux avec récupération

Systèmes de ventilation à double flux semi-centralisés avec récupération de chaleur statique. Ils constituent le sommet du système de ventilation, où l’énergie thermique de l’air extrait est récupérée en utilisant dans chaque appartement ou maison les modules passifs à haute efficacité de récupération de chaleur permettant ainsi une filtration de l’air ainsi que le renouvellement et le traitement thermique de l'air entrant.

Ventilation simple à débit ajustable

Aqua Protect propose une gamme complète de solutions pour la réalisation de systèmes VMC intégrés, des systèmes les plus simples et les moins invasifs aux systèmes les plus performants pour les maisons à basse consommation, conformément aux réglementations les plus récentes.

Systèmes de ventilation hygro réglables à simple flux pour une extraction à débit variable. Ce sont des systèmes qui, en utilisant des ventilateurs basse consommation, garantissent un échange d’air correct et constant, maintenant les pertes d’énergie dans des limites acceptables. La simplicité du système de ventilation et ses composants rendent ce système particulièrement adapté aux installations dans des pièces en rénovation.

Ventilation ponctuelle avec récupération

Systèmes de ventilation ponctuels avec récupération de chaleur statique. L'énergie thermique de l'air extrait est récupérée à l'aide d'unités de récupération de chaleur. La nouvelle gamme de récupérateurs représente la solution idéale pour résoudre définitivement les problèmes d'humidité élevée, de moisissure et de mauvaises odeurs. L'absence de conduits et l'extrême facilité d'installation les rendent particulièrement adaptés aux travaux de rénovation des bâtiments existants.

L’installation de ce type d’appareil permet un changement constant d'air à l'intérieur de la pièce. Le récupérateur peut être installé dans des maisons et des lieux généralement domestiques et publics. L'appareil est équipé d'un échangeur de chaleur  qui accumule de la chaleur lors de l'extraction de l'air provenant de la pièce, tandis que pendant la phase d'introduction d'air de l'extérieur, l'appareil transfère la chaleur à l'air froid entrant. 

Il suffit de prévoir l'installation d'un appareil dans chaque pièce et de ventilateurs à extraction ponctuelle dans les salles de bain et la cuisine

Demandez des informations sur les solutions possibles

Humidité par Infiltration 

L’humidité par infiltration est l’humidité due à l' infiltration lors des pluies ou à la rupture d’une tuyauterie d’alimentation ou d’évacuation d’eau. Sa présence peut être due également à l’utilisation nécessaire d' eau dans la préparation des matériaux de construction dont l’évaporation ne s’est pas opérée correctement.

Les infiltrations d' eau peuvent provenir d'un système de hydraulique défectueux, mais il n'est pas rare que leur cause soit d’une autre nature. Parfois, la pluie peut pénétrer dans le mur à travers des fissures, ou par la fondation qui n’a pas été bien imperméabilisée.

Les causes sont nombreuses : imperméabilisant de surface fissuré, des tuiles de toiture devenues poreuses, un joint de faitage dégradé, une crevasse dans le solin d'une cheminée, des gouttières ou descentes d'eau bouchés ou mal raccordés. Autant de causes qui font que l'eau s'infiltre plus ou moins rapidement. Autres causes fréquentes dans les maisons et appartements sont les tuyauteries d'évacuation de la baignoire et autres appareils sanitaires ou électroménagers comme l'évier ou le lave vaisselle, difficiles à contrôler car elles sont pour la plus part encastrés et parfois sans trappe de visite. Un joint défectueux, un simple suintement resteront pendant des mois indétectables par les habitants, jusqu'au jour le voisin de l'appartement du dessous vient se plaindre ou notre attention est attirée par des tâches qui apparaissent sur les murs et la tapisserie qui se décolle.
Ces dégâts apparaissent sournoisement par diverses manifestations : plafond humide par endroits, peinture écaillée avec dépôts de salpêtre, taches brunes sur le papier peint, effritement du plâtre. 

Rendre imperméable les points faibles d’une construction et effectuer une manutention régulière est le meilleur moyen pour prévenir les dégâts  causés par les infiltrations d’eau de pluie. Lorsque la pluie entre en contact avec les murs de la maison, elle peut être absorbée et se répandre à l’intérieur de ceux-ci.  Ce problème arrive parce qu’en  général, les maçonneries sont réalisées à l’aide de matériaux poreux et perméables à l’eau.

L’humidité qui vient s’installer ainsi peut causer de graves dommages à la structure.Il faut également bien veiller à ce qu’il n’y ait pas de problème de toiture ou de corniches.  En effet, si une ou l’autre est en défectueuse, l’eau s’infiltre directement dans la construction.

Demandez des informations sur les solutions possibles

 

Humidité de construction

L'humidité de construction est un phénomène causé par la présence d'eau restée à l'intérieur des matériaux utilisés pour la construction du bâtiment .

Dans ce cas, il arrive que le processus d'évaporation de l'eau à la fin du processus de construction  n'ait pas lieu, ce qui entraîne l'apparition de taches humides assez étendues et de forme irrégulière.

L'évaporation complète de l'eau peut avoir lieu en des temps plus ou moins courts mais la période nécessaire à l'évaporation totale  peut être plus longue si elle est entravée par d'autres facteurs: parmi ceux-ci, la condensation interstitielle et l'utilisation de revêtements, plâtres , peintures et matériaux d'imperméabilisation en général.   Demandez des informations sur les solutions possibles

 

Qu'est-ce que la mérule ?

La mérule est un signe d'humidité dans la maison comme le salpêtre ou la moisissure. Ce champignon envahit insidieusement votre maison, seul un spécialiste est en mesure de diagnostiquer l'ampleur de sa présence et de mettre en place le traitement nécessaire.

La mérule est un champignon lignivore, c'est-à-dire qui s'attaque au bois. Elle se développe dans l'obscurité, en espace non ventilé et en présence de bois humide. Le bois se fragilise, change de couleur, pourrit ; des crevasses cubiques se forment ; et le bois finit par s'effriter. Le champignon (Serpula lacrymans) communément appelé mérule, est une forme de pourriture sé brune sèche et appartient à un groupe de champignons qui digèrent la cellulose et l' hémicellulose du bois. Cette espèce particulière est la plus grande menace pour les bâtiments car il peut se propager à travers des matériaux non nutritifs (par exemple, maçonnerie et plâtre) plusieurs mètres jusqu'à ce qu'il trouve du bois pour se nourrir et se propager.

Son aspect dépend de son environnement :

  • Dans l'obscurité, son aspect est blanc et cotonneux.
  • En présence de lumière sa consistance augmente et sa couleur vire au marron.

Elle peut également se frayer un chemin à travers la maçonnerie pour s'attaquer à la boiserie se trouvant de l'autre côté. Elle finit ainsi par envahir insidieusement votre maison et la ronge de l'intérieur, pouvant provoquer l'effondrement des structures contaminées.

Par ailleurs, la mérule est dangereuse pour la santé des habitants de la maison car elle entraîne des allergies, de l'asthme ou autres problèmes respiratoires.

Symptômes

Voici quelques signes qui peuvent vous alerter de la présence de la mérule dans votre maison :

  • Le bois se déforme : plinthe, chambranle, etc.
  • Le bois est couvert de filaments blancs à l'aspect cotonneux.
  • Le bois attaqué dégage une odeur de champignon.

Traitement

La mérule est contagieuse, ses spores voyagent facilement. Si une maison voisine a été infecté, soyez vigilant et n'hésitez pas à faire venir un spécialiste pour faire un diagnostic de votre logement.

Vous êtes civilement responsable ! 

Demandez des informations sur les solutions possibles

Comment se développe la mérule

Si la plupart des champignons ne prospéreront que dans des conditions acides, la mérule a la particularité de rester active dans des conditions alcalines. Cela lui donne la possibilité de se développer à travers le mortier humide, la maçonnerie et le plâtre et infecter d' autres zones du bâtiment. Épais, brins conducteurs appelés rhizomorphes , sont produites à traverser des surfaces inertes et pénétrer dans la maçonnerie.

Les champignons tels que Serpula lacrymans peuvent causer des dommages structurels importants aux bâtiments. Dans des conditions de croissance idéales, un champignon peut se développer de manière alarmante en peu de temps. Habituellement, les caves humides et enterrées dans les vieilles maisons sont infectées, mais d'autres environnements ne sont pas non plus complètement protégés. Les causes se trouvent, en plus de la présence de nourriture (bois), dans les inondations, les tuyaux cassés, la circulation d'air insuffisante et le mauvais entretien, ainsi que la combinaison de 2 ou plusieurs de ces causes.

Une fois que le champignon a pris racine, il n'a plus besoin des conditions idéales pour son développement et s'attaque également au bois sec. Il a la capacité de s'étendre rapidement et de manière dévastatrice (du sous-sol au toit) à travers les murs et l'isolation.

La grande majorité des infections restent souvent cachées dans la maçonnerie et sont donc difficiles à identifier au stade initial. Le champignon peut persister plusieurs années dans les murs, pour se développer soudainement. 

Paradoxalement, bien qu’étant un colonisateur des bâtiments, pour des raisons inexpliquées à ce jour, Serpula lacrymans est de moins en moins trouvé dans la nature..Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Comment se propage la mérule

La mérule se propage par des spores qui sont présents dans la plupart des bâtiments. La teneur minimale en humidité du bois pour la germination des spores est de 28 à 30% (inférieure à celle d' autres pourritures), et l'humidité relative doit être supérieure à 95%. Les spores de la mérule sont résistants à la dessication et peuvent encore aptes à la germination après plusieurs années d’inertie dès que les conditions d’humidité le permettent .

Si les conditions sont favorables, la spores germent la production de fils fongiques microscopiques appelés hyphes. Retour au sommaire

 Demandez des informations sur les solutions possibles

Mérule - Mesures préventives.

Si vous souhaitez prévenir les attaques de mérule , votre construction en bois doit être régulièrement vérifiée.

Vérifiez régulièrement le bâtiment et surtout les conduites hydriques et les tuyauteries d’évacuation sans négliger les infiltrations causées par la rupture d’une tuile par exemple.

S'il y a des dégâts d'eau, ils doivent être réparés rapidement. Cela garantira également qu'il ne reste pas d'humidité.

Une autre mesure préventive est une bonne ventilation, non seulement dans la maison, mais aussi dans le sous-sol et le grenier. Seulement avec de l'air frais, l'humidité est expulsée et le champignon n'est pas dans un environnement idéal pour se développer.

Enfin, quelques autres conseils de prévention:

Evitez de stocker le bois de chauffage et les matériaux d'emballage dans des sous-sols humides à même le sol ou contre les murs.

Réagissez immédiatement dès que vous constatez la présence d’humidité ou la présence de champignons , ne fusse elle minime. Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Méthodes de traitement de la mérule

La première étape de tout traitement contre la mérule, est de faire les réparations nécessaires aux défauts de construction (gouttières débordantes, briques creuses bloquées, ardoises manquantes, etc.) qui ont permis la pénétration de l'humidité. Les méthodes de traitement décrites ci-après supposent que la mérule a été positivement identifiée, l'étendue de l’infection constatée, et que le bâtiment a été rendu étanche à l'eau.

Un certain nombre de méthodes d'attaque pourriture sèche ont été développés qui peuvent être classés comme suit:

 

  • Traditionnel : utilisation de fongicides chimiques
  • Environnemental : le contrôle du champignon en contrôlant les conditions environnementales

 

  • Traitement thermique - exploitant la sensibilité du champignon à la chaleur
  • Traitement biologique - utilisation d'organismes concurrents

 

Ces deux dernières méthodes sont inclues pour compléter l’information, car elles ne sont actuellement que très peu utilisées. Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Traitement chimique de la mérule

Le processus d'éradication définitive de la mérule est délicat et doit respecter un protocôle bien précis:

  1. La première étape consiste à découper et brûler le bois présentant les « symptômes » d’une infection à la mérule dans un rayon d’un mètre à partir de la partie touchée.
  2. Enlever le plâtre, éliminer toutes les plinthes, les panneaux des revêtements et des plafonds est une opération nécessaire pour éviter une propagation ultérieure étant donné la capacité de ce champignon de se reproduire à travers la maçonnerie adjacente, le béton ou des surfaces en bois.
  3. Nettoyer avec une brosse métallique toutes les surfaces et tous les structures d'acier et les tuyauteries à endéans un rayon de 1,5 mètre à partir du point le plus éloigné de l'infection suspectée.
  4. Retirer du bâtiment toute la poussière et les débris produits suite aux travaux.
  5. Appliquer un fongicide à toutes ces maçonnerie, les surfaces de béton et de terre au taux indiqué.
  6. Appliquer deux couches généreuses de fongicide sur toutes les surfaces de bois dans un rayon de 1,5 mètres à partir de la zone infectée. (Attendre que la première couche soit absorbée avant d' appliquer la deuxième)
  7. Utiliser uniquement le bois entièrement traité aux fongicides pour le remplacement de  la structure endommagée.
  8. L’élimination des brins fongiques dans tous les matériaux adjacents au bois touché nécessite « l' irrigation de mur ». Cela implique la saturation de la maçonnerie avec un fongicide soluble dans l'eau avec une proportion d'environ 10 litres / m 3 .
  9. Les murs dont l' épaisseur est supérieure à un demi-brique doivent être percés avec un espacement de 230 mm à une profondeur d' un peu plus de la moitié de l'épaisseur de paroi. Le fongicide est ensuite injecté dans les trous, et les faces de paroi sont pulvérisés.
  10. Assurer une bonne pénétration du fongicide dans toute la structure d'un mur non homogène est extrêmement difficile. Il n'y a aucun moyen pratique de faire en sorte que tous les brins de pourriture sèche dans un mur soit éliminée. Dans ce cas la technique dite « d’encerclement » est appliquée. Elle consiste à confiner dans un périmètre déterminé par une barrière chimique sur le pourtour de la paroi, de manière à isoler les brins présents, qui seront ains mis hors d’état de nuire et finiront par mourir par manque de nourriture.
  11. L’application de fongicides sur le bois peut se faire à la brosse, par pulvérisation ou par injection sous pression dans des trous percés dans le bois.
  12. Des stabilisateurs à base de solvants organiques sont utilisés afin d’assurer une meilleure pénétration du fongicide dans le bois. Retour au sommaire

Tél. 0476 42 85 05     Demandez un diagnostic directement à l'entrepreneur

Traitement thermique de la mérule

Un autre type de traitement consistant à exploiter la sensibilité de la mérule à la chaleur, par l'utilisation d'un chalumeau pour tuer la mérule du bois en chauffant  la surface des zones touchées a connu un certain succès. Évidemment, cela entraine un risque d'incendie.

Des expériences ont montré qu'une température de surface d'environ 100 °C devrait être maintenue jusqu'à cinq heures pour produire une température qui pourrait être mortelle pour les champignons dans une paroi de 230 millimètres d'épaisseur.

Au Danemark, une procédure a été mise au point par laquelle le bâtiment, ou la partie affectée de l'annexe, est couvert et chauffé à l'air chaud pour tuer la pourriture sèche. Une température de 40 ° C  est obtenue au centre de la maçonnerie et des poutres et maintenue pendant vingt-quatre heures.

Cependant, on peut se demander si c’est judicieux de dépenser de grandes quantités d'énergie pour chauffer tout le bâtiment à une température élevée alors que tout ce qui est nécessaire pour tuer la pourriture est de la sécher à l’endroit où elle se trouve

Retour au sommaire.

Demandez des informations sur les solutions possibles

Traitement écologique de la mérule

Bien que séduisante, la méthode écologique d’éradication de la mérule requiert plus de temps et une surveillance constante, elle est moins agressive mais aussi moins utilisée.

L'approche écologique peut être définie comme «l'exploitation de la sensibilité environnementale du champignon de la mérule pour son traitement.

  • Une procédure étape par étape pour l'utilisation de l'approche écologique pourrait être:
  • Favoriser le séchage des zones touchées (par exemple, en introduisant une ventilation forcée.  
  • Ne pas replâtrer, repeindre ou couvrir les poutres affectées jusqu'à ce qu'elles soient complètement sèches.
  • Identifier, avec l'aide d'un spécialiste en structure, le cas échéant, le bois à remplacer ou à renforcer qui cause la perte de résistance structurelle et effectuer ces travaux.
  • Conserver autant de structures d'origine que possible, en particulier dans les bâtiments historiques.
  • Isoler les bois d'autres matériaux qui mettront beaucoup de temps à sécher.
  • Augmenter la ventilation de la zone, si cela ne suffit pas, en introduisant des briques creuses supplémentaires, etc.
  • Mettre en œuvre un programme régulier d'inspection et d'entretien de la construction pour résoudre les problèmes futurs dès le début et / ou installer un équipement de surveillance.
  • L'approche écologique met l'accent sur la nécessité d'une surveillance continue pour s'assurer que les défauts de construction à l'avenir ne déclenchent pas une nouvelle épidémie de mérule ou n'en réactivent pas une dormante.
  • Bien que des inspections d'entretien régulières puissent être effectuées dans un petit bâtiment simple, des systèmes sont disponibles pour surveiller un grand bâtiment avec des lectures de capteur d'humidité contrôlées à distance par un ordinateur. Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Traitement de la mérule - Quel Prix?

Il est très difficile de donner une fourchette de prix, car elle est tellement large, que selon les travaux à réaliser elle peut varier (de 4500 à 70000 euros) et donc d'aucune utilité ici. En revanche, nous vous conseillons vivement de faire appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic mérule après la confirmation de sa présence pour identifier l’étendue des mesures correctives indispensables. Le diagnostiqueur identifiera les causes et l'ampleur de l’infestation ainsi que les traitements envisageables et vous remettra un devis détaillé comportant:

  • Identification de la nature, du type et de l'étendue du champignon.
  • Identification des causes.
  • Proposition de solution avec explications complètes et méthode de travail.
  • Proposition de mesures technico-architecturales de prévention.
  • Estimation fiable des coûts.
  • Délais d'exécution des interventions convenues.

Tél. 0476 42 85 05     Demandez un devis directement à l'entrepreneur

Retour au sommaire

Demandez des informations sur les solutions possibles

Qu'est-ce que la moisissure et comment elle se forme

La moisissure est un micro-organisme appartenant à la vaste famille des champignons (qui comprend environ 100 000 espèces dont les moisissures, les rouilles, les champignons supérieurs et les levures).

Par moisissure, on entend communément une agglomération de mycélium qui, selon les spores impliquées, les paramètres environnementaux et la présence de pigments, peut se manifester sous différents aspects et couleurs (noir, vert, mais aussi bleu, rouge).

Causes de moisissure noire

L'apparition de moisissures sur les surfaces internes des bâtiments peut indiquer des problèmes tels qu'une mauvaise ventilation, une humidité excessive, une isolation thermique insuffisante, un manque d'exposition au soleil et un entretien inadéquat.

Comment la moisissure se forme

La moisissure est formée par des spores microscopiques en suspension dans l'air . Porteuses de moisissures, les spores sont des particules légères invisibles à l'œil nu mais incroyablement résistantes. Déposées sur les surfaces de la maison à la bonne température et avec le taux d'humidité adéquat, les spores germent, se multipliant avec une grande facilité surtout dans les environnements humides où chacune produit des centaines de millions de nouvelles spores en quelques jours, apparaissant d'abord avec de petits points (hyphes) , puis avec des taches plus foncées et spongieuses (mycélium) plus compactes.

Qu'est-ce que la moisissure

Bien qu'elles se manifestent par des formations colorées superficielles, le dépôt des moisissures ne se limite souvent pas à la seule couche superficielle. Les hyphes, la structure filamenteuse du moule, ont tendance à s'installer profondément dans le tissu attaché , affectant la durabilité des bâtiments (provoquant le farinage des peintures, le décollement des enduits et des infiltrations dans les toits). La moisissure peut également avoir des effets toxiques sur les humains, causant des problèmes aux personnes immunodéficientes.

Habituellement, les zones mal ventilées, moins isolées, plus sombres et humides sont les plus vulnérables au problème de la moisissure, mais ce n'est pas seulement sur les surfaces apparemment sales et humides que la moisissure est susceptible de se former : même les surfaces apparemment non contaminées peuvent être suffisamment riches en impuretés. pour nourrir un côlon de mycélium.

La prolifération des moisissures n'affecte pas seulement les surfaces de la maison : avec les bonnes conditions, les spores déposées sur des objets de toutes sortes prolifèrent donnant vie à des colonies de mycélium qui peuvent se développer sur les vêtements, la nourriture, les livres, les torchons de cuisine, les canapés.

 Demandez des informations sur les solutions possibles

 

Pour les problèmes d’humidité nous interventions se situent à :

Bruxelles - Brabant Wallon – Hainaut – Ath – Charleroi - La Louvière – Mons – Mouscron – Soignies - Thuin - Tournai - Liège  - Verviers - Huy - Waremme – Eupen – Namur -  Philippeville – Dinant - Arlon – Bastogne – Marche-en-Famenne – Neufchâteau

Anderlecht - Auderghem  - Berchem-Sainte-Agathe - Belgique - Bruxelles-Ville  - Etterbeek – Evere - Forest – Ganshoren - Ixelles – Jette – Koekelberg  - Laeken - Molenbeek-Saint-Jean  - Saint-Gilles  - Saint-Josse-ten-Noode - Schaerbeek  - Uccle - Watermael-Boitsfort - Woluwe-Saint-Lambert - Woluwe-Saint-Pierre - Beauvechain - Braine-l'Alleud - Braine-le-Château - Chastre - Chaumont-Gistoux - Court-Saint-Etienne - Genappe - Grez-Doiceau - Hélécine - Incourt - Ittre - Jodoigne - La Hulpe - Lasne - Mont-Saint-Guibert - Nivelles - Orp-Jauche - Ottignies-Louvain-la-Neuve - Perwez - Ramillies - Rebecq - Rixensart - Tubize - Villers-la-Ville - Walhain - Waterloo - Wavre - Aiseau-Presles - Anderlues - Antoing – Ath - Beaumont - Beloeil - Bernissart - Binche - Boussu - Braine-le-Comte - Brugelette – Brunehaut - Celles - Chapelle-lez-Herlaimont - Charleroi - Châtelet - Chièvres - Chimay - Colfontaine - Comines-Warneton – Courcelles – Dour - Ecaussinnes - Ellezelles - Enghien - Erquelinnes - Estaimpuis – Estinnes - Farciennes - Fleurus - Flobecq - Fontaine-l'Évêque - Frameries - Frasnes-lez-Anvaing – Froidchapelle – Gerpinnes - Ham-sur-Heure-Nalinnes - Hensies – Honnelles - Jurbise - La Louvière - Lens - Le Roeulx - Les Bons Villers - Lessines (Lessen) - Leuze-en-Hainaut – Lobbes - Manage - Merbes-le-Château - Momignies - Mons - Mont-de-l'Enclus - Montigny-le-Tilleul - Morlanwelz – Mouscron - Pecq - Péruwelz - Pont-à-Celles - Quaregnon - Quévy – Quiévrain - Rumes - Saint-Ghislain - Seneffe - Silly - Sivry-Rance - Soignies - Thuin - Tournai - Amay - Amblève (Amel) - Ans - Anthisnes - Aubel - Awans - Aywaille - Baelen - Bassenge - Berloz - Beyne-Heusay - Blégny - Braives - Büllingen - Burdinne - Burg-Reuland - Bütgenbach - Chaudfontaine - Clavier - Comblain-au-Pont - Crisnée - Dalhem - Dison - Donceel - Engis - Esneux - Eupen - Faimes - Ferrières - Fexhe-le-Haut-Clocher - Flémalle - Fléron - Geer - Grâce-Hollogne - Hamoir - Hannut - Héron - Herstal - Herve - Huy - Jalhay - Juprelle - Kelmis (La Calamine) - Liège - Lierneux - Limbourg - Lincent - Lontzen - Malmedy - Marchin - Modave - Nandrin - Neupré - Olne - Oreye - Ouffet - Oupeye - Pepinster - Plombières - Raeren - Remicourt - Saint-Georges-sur-Meuse - Saint-Nicolas - Sankt-Vith (Saint-Vith) - Seraing - Soumagne - Spa - Sprimont - Stavelot - Stoumont - Theux - Thimister-Clermont - Tinlot - Trois-Ponts - Trooz - Verlaine - Verviers - Villers-le-Bouillet - Visé - Waimes - Wanze - Waremme - Wasseiges – Welkenraedt - Andenne - Anhée - Assesse - Beauraing - Bièvre - Cerfontaine - Ciney - Couvin - Dinant - Doische - Eghezée - Fernelmont - Floreffe - Florennes - Fosses-la-Ville - Gedinne - Gembloux - Gesves - Hamois - Hastière - Havelange - Houyet - Jemeppe-sur-Sambre - La Bruyère - Mettet - Namur - Ohey - Onhaye - Philippeville - Profondeville - Rochefort - Sambreville - Sombreffe - Somme-Leuze - Viroinval - Vresse-sur-Semois - Walcourt – Yvoir- Arlon – Attert  - Aubang – Bastogne – Bertrix – Bouillon – Chiny – Daverdisse – Durbuy – Erezee – Etalle – Fauvillers – Florenville – Gouvy –Habay- Herbeumont – Hotton – Houffalize - La Roche-en-Ardenne – Léglise – Libin - Libramont-Chevigny – Manhay - Marche-en-Famenne – Martelange - Meix-devant-Virton – Messancy – Musson – Nassogne – Neufchâteau – Paliseul – Rendeux – Rouvroy - Saint Hubert - Saint-Léger - Sainte-Ode – Tellin – Tenneville – Tintigny - Vaux-sur-Sure – Vielsalm – Virton - Wellin

Suggestions intéressantes

Beneficiez de nos services personnalisés (C'est gratuit et sans engagement)

Votre prénom *

Votre nom *

Votre adresse e-mail *

Téléphone ou GSM *

Code Postal *

Travaux à réaliser

Merci de me contacter le

entre

 

Message envoyé !

Se connecter

Cet utilisateur n'existe pas
Mot de passe invalide
Erreur inconnue

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? S'inscrire

×

S'enregistrer

Veuillez ajouter votre prénom.
Veuillez ajouter votre nom.
Veuillez ajouter votre code postal.

Veuillez encoder un numéros de TVA correcte.
Veuillez ajouter votre email.
Veuillez choisir un mot de passe.
L'utilisateur existe déjà

Déjà membre ? Se connecter

Nous n'utiliserons jamais votre email à des fins commerciales

×

Mot de passe oublié ?

Annuler

×

Contacter le support

Message envoyé !

Vous disposez désormais d'un compte personnel qui vous donne accès à l'historique de vos visites et à vos messages.
Vos codes d'accès vous ont été envoyés sur votre boîte mail.

×

Créer une campagne

Demande envoyée !

Vous disposez désormais d'un compte personnel qui vous donne accès à l'historique de vos visites et à vos messages.
Vos codes d'accès vous ont été envoyés sur votre boîte mail.

×

Demander une ouverture de stand

Un compte associé à cette adresse email existe déjà, veuillez vous connecter en utilisant les informations qui vous ont été envoyées par email.

Demande envoyée !

Vous disposez désormais d'un compte personnel qui vous donne accès à l'historique de vos visites et à vos messages.
Vos codes d'accès vous ont été envoyés sur votre boîte mail.

×

NOM, Prénom

Adresse

Téléphone

Email

×