Dapsens-Soyer | Parquet - Quel type de bois, Quelle pose, Quel entretien

Produits en bois

Dapsens-Soyer fête ses 100ans! 

TÉLÉCHARGEZ LE BON ICI pour profiter de cette offre sensationnelle!

En savoir plus? Contactez-nous! • +32 (0)69 88 84 88

 

 

Parquets et planchers en bois - Quel type de bois , Quel entretien

Couleurs, tons, formes, dessins géométriques, fantaisies et techniques de pose: l'attrait des planchers en bois ne s'estompe jamais. Voici quelques informations utiles avant d'entamer les travaux.

Lorsque l'on veut remplacer un plancher en bois, rénover une pièce, mettre en valeur une décoration intérieure, qu'elle soit classique ou moderne, ou tout simplement donner une agréable sensation de chaleur, la pose d'un parquet en bois est de toute évidence l’intervention la plus indiquée. Le bois offre, en effet, d'innombrables possibilités quant au choix et ce, notamment, grâce à la vaste gamme de tons et de couleurs propres au matériau lui-même. Tons clairs ou foncés, veines prononcées ou plus discrètes, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Parquets et planchers en bois - Quelle pose?

Lors du placement d'un parquet ou d'un plancher en bois, si l'on joue avec les motifs et les dessins géométriques obtenus à la pose, on pourra créer des effets tout à fait spectaculaires. Le dessin géométrique obtenu à la pose sera déterminé par la manière de placer les différents éléments composant le parquet et dépendra de la dimension des éléments ainsi que de la fantaisie de l'assemblage. Parmi les dessins les plus fréquents dans les parquets, on trouve: la pose "à structure irrégulière" qui comme son nom l'indique est caractérisée par son aspect irrégulier; la pose "à structure régulière" qui se caractérise par un décalage des bandelettes rigoureusement identique; la classique pose "en arête de poisson"; la pose "à frise" pour la création de motifs complexes.

Au fil des ans, les techniques de travail ont évolué et on trouve aujourd'hui sur le marché des parquets prêts à l'emploi, ceux que l'on appelle “préfinis”, c'est-à-dire déjà traités et sur lesquels on peut déjà marcher au bout de quelques heures seulement après la pose.

Parquet -  Massif ou traditionnel

On distingue essentiellement deux types de parquet : le parquet traditionnel (en bois massif) et le parquet préfini, composé de plusieurs couches superposées, dont la couche visible est en bois noble et présente une épaisseur minimum de 2,5 millimètres. Le premier est, en substance, le parquet dit "classique" disponible dans tous les types de bois et dans tous les formats: de la latte de 6 à 10 cm de large sur 30 à 60 cm de long, à la grosse planche massive en bois de forme parallélépipède, travaillée latéralement et à emboîtement par rainures et languettes, d'une largeur variant de 6 à 14 cm sur 40 à 200 cm de long, en passant par la mosaïque, un ensemble de lamelles de bois massif, disposées de manière à créer des formes élémentaires ou des dessins géométriques (comme par exemple, carrés, échiquiers, arêtes de poisson, etc.). Les épaisseurs varient, selon les types de parquet, de 10, 14, 17 jusqu'à atteindre parfois les 22 mm. Une fois posé, ce type de plancher doit être lamé (c'est-à-dire poli), traité et ensuite vernis.

Parquet - Préfini ou lamellaire

A la différence des parquets traditionnels, les parquets préfinis sont déjà séchés, stabilisés, polis, traités et vernis. La finition consistera donc éventuellement en l'application de résines acryliques, huiles de protection, cires ou vernis.

Composé de plusieurs couches dont seule la couche supérieure est en bois de qualité, ce parquet a les côtés taraudés et s'assemble par emboîtement des lamelles les unes dans les autres.

L'épaisseur est d'environ 14 mm, la largeur de plus ou moins 20 cm et la longueur de 200 à 250 cm. Une fois assemblé, le parquet a généralement l'aspect de tablettes ou de planches placées côte à côte: le dessin qui en résulte est soit à structure régulière ou à structure irrégulière. Il en existe divers types de planchers, parmi lesquels la latte préfinie.

Parquet préfini - Quels avantages

Les avantages du parquet préfini sont : un gain de temps substantiel à la pose, d'une part, puisque les rainures et languettes latérales des éléments permettent une pose rapide et efficace, et d'autre part, parce que ce type de parquet ne nécessite pas de traitements ultérieurs de ponçage et de vernissage; la garantie d'une excellente stabilité dimensionnelle (le fait d'être soumis à divers traitements durant la phase de production réduit sensiblement les risques de dilatation naturelle, de gonflement et de rétrécissement du bois).

Les différentes techniques de pose

Chaque société productrice conseille la technique de pose la mieux adaptée au type de parquet qu'elle fabrique. Les techniques de pose les plus connues sont les suivantes:

- La pose collée,

Cette technique consiste à enduire le support préexistant de colle au moyen d'une brosse, en procédant par petites zones et en tapotant sur les éléments pour les mettre en place. Il faut également prévoir un joint de 10 mm environ tout le long du mur, qui sera ensuite couvert par la plinthe;

- La pose flottante,

Convient pour tous les types de support ou de plancher préexistant; on l'emploie pour les parquets à éléments encastrables de dimensions considérables, éventuellement il est possible d'appliquer une couche de colle vinylique afin d'assurer un meilleur emboîtement des éléments qui, de toute manière, se posent par simple superposition et sans collage au support préexistant. Entre le support préexistant et le parquet, on peut insérer un fin tapis fait à partir d'un matériau isolant phonique ainsi qu'une feuille de polyéthylène.

- La pose clouée,

Désormais la moins fréquente, cette technique consiste à clouer les éléments sur des poutrelles de bois que l'on appelle “lambourdes”; il importe de faire correspondre les jointures longitudinales des planches avec ces poutrelles et d'appliquer de la colle à certains endroits de la planche, de manière à garantir une meilleure tenue.

A ne pas oublier au moment du choix du parquet:

Avant de choisir le type de bois pour votre parquet, il convient d'examiner quelques caractéristiques importantes propres à ce matériau.

Tout d'abord, sa dureté, en d'autres termes sa résistance, le comportement de la superficie suite au contact de corps en mouvement (talons de chaussures, chute d'objets, déplacement de meubles). Chaque essence présente des valeurs propres du bois qui la compose.

Autre élément qu'il convient de prendre en considération c'est le comportement du matériau face à l'humidité. En effet, le bois surtout lorsqu'il est fort sec, a tendance à absorber l'humidité de la pièce, donnant lieu à des phénomènes de gonflement. Si au contraire, il est humide, il rejette l'humidité dans la pièce provoquant le phénomène contraire, à savoir un rétrécissement.

Enfin, les effets de la lumière naturelle et des rayons ultraviolets peuvent entraîner certaines altérations du bois choisi. Au moment de l'achat, demandez toujours au revendeur de vous indiquer quelles sont les variations que peut subir le type de bois que vous avez choisi.

Entretien et nettoyage

Le plancher en bois doit être nettoyé chaque jour à l'aide d'un balai à franges ou au moyen de l'aspirateur et lavé, au moins une fois par semaine, à l'aide d'une serpillière humide et un détergent neutre et délicat, non moussant. Périodiquement, il peut être traité à l'aide de produits spécifiques à base de cires et d'huiles, qui protégent la couche superficielle de l'usure et en ravivent la couleur. Il importe également de toujours bien tenir compte des recommandations du revendeur.

Si, au bout de quelques années, le plancher est usé ou endommagé, il est toujours possible de procéder à un nouveau polissage de manière à éliminer l'ancienne couche de vernis durci, remplacer les éventuelles planchettes endommagées et appliquer une nouvelle couche de vernis, qui donnera au bois un aspect flambant-neuf.

© Rédactionnel réalisé par refertexte@outlook.com